Музей и общественный центр им. Андрея СахароваГлавная страница сайтаКарта сайтаОб Андрее Сахарове
Общественный центр им.Андрея Сахарова
Сахаров
А.Д.Сахаров
Анонсы
Новости
Музей и общественный центр имени А.Сахарова
Проекты
Публикации
Память о бесправии
Воспоминания о ГУЛАГЕ и их авторы
Обратная связь
 НОВОСТИ   АФИША   МУЗЕЙ И ОБЩЕСТВЕННЫЙ ЦЕНТР   ОБРАТНАЯ СВЯЗЬ  
    >> Главная >> Музей и общественный центр >> Выставки>> Осторожно, религия!>>    
  << Вернуться в список материалов протеста общественности против суда. О выставке "Осторожно, религия!"

Etudes sans Frontieres

Manifeste pour la liberte culturelle de Moscou a Grozny

Le salon du livre celebre cette semaine l'annee de la Russie. Parce que nous admirons la culture russe, sa litterature, sa peinture, sa musique et son cinema qui ont tant apporte a la culture europeenne, nous, artistes ou ecrivains de France et d'ailleurs, nous saisissons cette occasion pour affirmer notre soutien a la liberte d'expression et a la liberte de creation en Russie.
Ces libertes sont aujourd'hui menacees par un retour a des dogmes et des pratiques que nous esperions disparus.
En juin 2002, les " Jeunesses Poutiniennes " lancaient leur campagne contre la " chiottorature " en installant de gigantesques cuvettes de WC devant le theatre Bolchoi a Moscou. Le public etait invite a y jeter les livres de Vladimir Sorokine. L'anatheme des " purificateurs " frappa aussi les ?uvres de Pelevine, Erofeev,Chirianov et meme, a l'occasion, de l'impur Karl Marx. " Quand on brule les livres, on finit par bruler les hommes " ecrivait, prophetique, le poete Heinrich Heine. Qu'arrive-t-il quand on les jette aux " chiottes " ?
Comment ne pas nous inquieter lorsque de jeunes " patriotes orthodoxes " detruisent les ?uvres d'artistes " sataniques " dans l'enceinte du Musee Sakharov ? Comment surtout ne pas nous etonner que les organisateurs de l'exposition passent en jugement en lieu et place des vandales ? Ils sont accuses d' " incitation a la haine religieuse et raciale ", l'expertise judiciaire proclamant que les ?uvres presentees " insultaient " l'orthodoxie et l'Etat.
D'autres artistes sont poursuivis pour les installations " subversives " qu'ils ont presentees lors de la toute recente biennale d'art contemporain de Moscou. Quelle place reste-t-il a la creation et a la contestation dans la Russie de Vladimir Poutine ? La culture russe libre est-elle a nouveau condamnee a la dissidence ?
Dans cette " nouvelle Russie ", la haine de l'autre, de sa religion et de sa culture, est un cancer qui ronge la societe comme l'Etat. Des deputes de la Douma viennent de signer une lettre appelant a l'interdiction des organisations culturelles et religieuses juives. La chasse aux Caucasiens devient un sport national. Un mouvement d'unification de la nation autour du traditionnel triptyque Etat - Eglise - Patrie menace la liberte d'expression en general et artistique en particulier.
Pareille derive culmine dans l'entreprise de destruction systematique du peuple tchetchene et de sa culture, poursuivis " jusque dans les chiottes " par les troupes du Kremlin depuis 1999.
De Pouchkine et Lermontov a Soljenitsyne en passant par Tolstoi, de grands ecrivains russes voyaient dans l'insoumission des peuples du Caucase un horizon de liberte pour les Russes eux-memes. " L'Archipel du Goulag " celebre la culture de la resistance des Tchetchenes : " Il est une nation sur laquelle la psychologie de la soumission resta sans aucun effet ; pas des individus isoles, des rebelles, non : la nation tout entiere. Ce sont les Tchetchenes. " Cette insubordination atavique est regulierement punie par ce meme pouvoir qui emprisonne les artistes " rebelles ".
Ses cinemas, ses theatres, ses musees et son esprit frondeur faisaient surnommer Grozny " le Paris du Caucase ". Grozny a ete rayee de la carte. En toute impunite et dans l'indifference quasi generale. La Tchetchenie est devenue un ghetto. Dans cette prison, la culture tchetchene est menacee d'aneantissement. Or, un peuple sans culture risque de disparaitre et devient la cible de tous les fanatismes, ces ennemis eternels de l'art et de la creation.
Nous, artistes et ecrivains de France et d'ailleurs, nous profitons de l'annee de la Russie au salon du livre pour dire qu'une Europe qui admet la destruction totale d'une culture a ses portes et qui tolere la persecution des artistes a ses frontieres n'est pas l'Europe dont nous revons, l'Europe dans laquelle nous voulons ecrire, creer ou, tout simplement, vivre.

Ce texte propose par " Etudes sans Frontieres ",( association d'etudiants francais creee pour aider des etudiants tchetchenes a poursuivre des etudes en France pour echapper aux perils) a ete signe, a ce jour, par 5OO personnalites de l'art et de la culture. Paris le 20 mars 2005. Signatures jointes..
www.etudessansfrontires.org , contact : etudessansfrontieres@hotmail.com







© Сахаровский центр

Политика конфиденциальности

Региональная общественная организация «Общественная комиссия по сохранению наследия академика Сахарова» (Сахаровский центр) решением Минюста РФ от 25.12.2014 года №1990-р внесена в реестр организаций, выполняющих функцию иностранного агента. Это решение мы обжалуем в суде.